titre galerie photo motorcycle club

 

François-Xavier

 

Serial entrepreneur, François-Xavier est un aventurier dans l'âme. À la tête de son agence de communication WebStyleStory ou derrière le guidon de sa superbe Suzuki, ce sont ces mêmes désirs de liberté et de plaisir qui le motivent. En selle depuis 2014, sa jeune carrière de motard est déjà bien remplie grâce à son investissement passionné, presque passionnel, dans le monde de la moto. En effet, François-Xavier compte beaucoup de ses clients d'agence au sein de cette communauté, mais est aussi l'organisateur des évènements de The Fashion Ride ou encore l'instagramer derrière le compte @BikeStyleStory.

En bref, un addict de la moto qui a découvert cette drogue dès son premier coup d'accélérateur, pendant son premier cours d'évaluation de moto-école !! Depuis, il ride tous les jours, par n'importe quel temps, et sur n'importe quelle piste (même celles de courses, en amateur).

Avis aux futurs détenteurs du permis : vous êtes prévenus !

--

Modèle : Suzuki GSX750 Inazuma, année 1999
Custom prévue très bientôt : peinture du réservoir, pose d'une selle en cuir et découpage de la boucle arrière. 

--

 

francois-xavier suzuki
francois xavier portrait suzuki bikers
françois-xavier conduite suzuki rue
Francois-xavier pose suzuki

 

Stéphane

 

Tatoué sous son costard impeccable, ce consultant en projets ERP est l'archétype de la nouvelle génération de motards. À défaut d'être marginaux, Stéphane et ses pairs ont su se fondre dans notre société conformiste tout en gardant une facette plus sauvage, irradiant de masculinité à l'ancienne et dont l'esprit presque libertaire ne demande qu'à éclater au grand jour une fois poussées les portes vitrées du monde de l'entreprise.

Et ce Stéphane là, c'est sur la selle de sa Mash - dont les airs vintage rappelleraient presque une Bonneville - qu'il se découvre le mieux. Tant et si bien que l'homme en a fait voir de toutes les couleurs à son fidèle destrier dès sa première sortie : une traversée de 800 kms en 3 jours reliant Paris à Marseille pour faire découvrir la capitale à la moto achetée dans le Sud. Une épopée sportive, qui sillonnera les petites routes de France en s'arrêtant dans des gîtes bien connus des motards de toujours. Le périple les emmènera à Nîmes, Montpellier, avant de passer le viaduc de Millau, Clermont-Ferrand puis traverser la diagonale du vide, dont les routes peu fréquentées laisseront tout le plaisir d'une conduite des plus sportives jusqu'à Paris.

Un duo d'enfer donc, qui sera d'ailleurs trio le temps de notre shooting, puisque Stéphane partage désormais régulièrement sa selle avec Elsa, qui aura amené un peu de douceurs dans ce monde de brutes!

--
Modèle : Mash 125CC Seventy-Five, année 2015
La bête étant déjà très belle, Stéphane n'a pas eu besoin de la customiser.
--

 

Stéphane Elsa Mash 125CC
stéphane et elsa en selle Mash 125

 

Ludovic

 

Ludovic, c'est une sacrée rencontre que l'équipe de La Garçonnière n'est pas prête d'oublier ! Sympathique gaillard aux cheveux long et à la barbe taillée chez nous, c'est le premier à nous avoir contacté pour le shooting photo. Mais c'était loin d'être fini ! Vous reconnaîtrez peut-être sa magnifique Triumph, puisqu'elle figure également dans la vidéo de notre premier article de la thématique Motorcycle Club. Averti presque par hasard durant la séance photo du tournage ayant lieu le lendemain, il a tout de suite répondu présent et s'est chargé de répandre la bonne humeur pendant une journée mémorable, où les blagues fusaient presque aussi vite que les motos sous le soleil de plomb en forêt de Fontainebleau.

Mais revenons au bonhomme : technicien aéronautique à l'entretien des réacteurs, on peut dire sans crainte que la mécanique, ça le connaît. Alors sa machine, il n'a pas hésité à la préparer à sa guise.

Passionné sans limite, il est membre actif de plusieurs groupes de motards et participe aux évènements organisés par le magazine Café Racer. C'est d'ailleurs lors d'un festival Café Racer en 2015, sur le mythique circuit de Montlhéry (arrivé avec sa Scrambler plutôt branchée chemins que piste), qu'il entendra parler d'un évènement et d'un groupe de motards dans lesquels il est aujourd'hui très impliqué : d'abord le Morning Ride, balade parisienne matinale où se retrouvent de nombreux passionnés. Ensuite Les Tricoteurs, collectif d'amateurs qui prône une pratique sous le signe de la bonne humeur, de la bienveillance et de la générosité. Et à La Garçonnière, nous sommes témoins : Ludovic en est le meilleur des portes-paroles.

--
Modèle : Triumph Scrambler, année 2006. Identique à la mythique Bonneville, mais orientée chemins
Customisation : Éléments de protections pour un côté baroudeur (grille de phare, sabot moteur).
Côté esthétique, une selle matelassée cuir et une ligne d'échappement en inox pour une sonorité envoûtante.
--

 

ludovic garage triumph
ludovic garage à outils moto bonneville
ludovic pose derrière sa moto

 

Thomas

 

Okay, sur ce dernier personnage, on avoue avoir un peu triché.

Et oui, car avant même d'être un client, Thomas c'est un copain. Mais il a un vrai rapport avec La Garçonnière hein, on ne vous aurait pas floué comme ça, ce n'est pas notre genre. En fait, Thomas est un entrepreneur, fondateur de la marque RSVP Paris. Ça vous dit quelque chose ? La marque de maroquinerie made in France, que toutes les clientes coréennes s'arrachent à la boutique. D'ailleurs, on sortira bientôt un article plus approfondi sur eux.

Mais revenons à nos motos. Thomas, c'est un mec qui aime que les choses soient carrées et planifiées. À tel point que quand il a pris la décision de passer son permis moto, il a commencé par acheter celle-ci ! Une fois sa belle Guzzi en main, il ne lui restait plus qu'à réussir son épreuve du premier coup, et c'était chose faite seulement 2 semaines avant notre shooting. Un beau cadeau pour un tout nouveau membre de la communauté motards.

Malgré tout, pas sûr que l'excuse du mec organisé vous ait convaincu quant à l'achat préalable de sa moto. L'histoire veut en fait qu'un des meilleurs amis de Thomas soit parti s'installer en Australie. Incapable d'emmener sa monture avec lui, il propose alors à notre entrepreneur, en pleine réflexion sur son prochain mode de transport, de lui racheter la bécane. L'occasion faisant le larron, Thomas prend propriété du bolide et s'inscrit dans la foulée au permis. Maintenant (et ce sont ses mots), il a l'impression de surfer une grosse vague à chaque fois qu'il monte dessus. Une belle manière de garder un lien d'amitié malgré la distance. Ça nous plaît.

--
Modèle : Guzzi V7 750cm3
Customisation : Étant donné la jeune carrière du pilote, ce n'est pas encore dans les plans.
--

 

Thomas sur sa Guzzi, vue des bureaux

Notre sélection Bikers :

Sélection entière à retrouver sur le site en cliquant ici.