Le Paris de La Garçonnière
Durant le mois de février, les créateurs de La Garçonnière vous proposent de vous faire partager leurs meilleures adresses parisiennes. Petites marques, restos de quartier, boutiques, voici leurs endroits favoris à visiter. Première étape : le Sentier, alias la Maison.

C’est bien beau de faire le tour du monde, d’abreuver le public de petites adresses californiennes au poil, de faire le malin en cuisinant un navarin en Bourgogne ou d’aller chercher des parapluies à Aurillac, mais on en oublierait presque les petits trésors qui sont là, tous les jours sous notre nez. Et puis Paris, tout de même, c’est quelque chose. Comme le disait « le mexicain » au début des Tontons Flingueurs, « Les Amériques c'est chouette pour y prendre du carbure. On peut y vivre, aussi, à la rigueur. Mais question de laisser ses os, hein, y'a que la France ! » Bref, vous aurez compris nos envies chauvines - à l'aube d'une expatriation d'une partie de l'équipe pour la vie bordelaise - et les titis qui dorment en nous se sont réveillés pour vous concocter un petit parcours de qualité, en commençant par Le Sentier.

carte paris sentier
terrasse du bambou

La terrasse du restaurant Le Bambou / crédits : delices-mag.com

The Hoxton bar

Le Bar de l'hôtel The Hoxton / crédits: Grazia.fr

Paris et La Garçonnière, il faut dire que c’est une affaire qui roule. C’est là que nous avons ouvert en pop-up en 2014, puis en 2015, pour finir par s’implanter définitivement en 2016. Là que nous avons nos bureaux, là aussi que l’équipe réside, même si certains étaient à l’étranger au début de l’aventure. Mais notre terrain de jeu, c’est d’abord le 2e arrondissement, et plus particulièrement le Sentier. Un vieux quartier ayant abrité la cour des Miracles sous le Paris médiéval, avant de devenir au 19e le quartier de la Presse, et du tissu, une activité qui sera porté à son comble par la communauté séfarade dans les années 80. Avant de se voir très réduite par la concurrence chinoise, provoquant une transformation de toutes les rues. Exit les grossistes, petit à petit, ceux-ci quittent les lieux qui ont vu leur succès, celle des Petit Carreaux bien entendu, où nous sommes installés au numéro 40, mais aussi celles du Sentier, des Jeûneurs, d’Aboukir, du Caire, ou encore de Cléry. 

Portés par cette transformation et l’apparition de locaux commerciaux de qualité dans une architecture 18e siècle sublime, de nombreux jeunes commerces comme La Garçonnière ont eux aussi jetés leur dévolu sur le quartier.

logo et bière hoppy

Le Hoppy Corner, temple de la bière / crédits : maisontsay.com

Un repas typique du Lemon / crédits : page facebook Lemon Iceland

Rue des petits carreaux.

Démarrons sur notre portion de rue. À peine sorti du métro Sentier, tournons le dos la grouillante rue Montorgueil, dont les terrasses ne désemplissent jamais, pour s'aventurer dans le vrai quartier du Sentier. Dès les premiers mètres, à droite en remontant la rue des Petits carreaux, on tombe sur le Hoppy Corner, un des - sinon le - meilleurs bar à bières de Paris, avec une sélection tournante de pressions provenant du monde entier, et ce toutes les semaines ! Un vrai pèlerinage pour les amoureux de la pinte, qui apprécierons les conseils et la gouaille de Remy, Stan et David, les barbus derrière le bar. Juste en face, on change d'univers : la librairie Petite Egypte ouverte en 2016 présente une sélection de livres, bandes dessinées et ouvrages d’art cosmopolite, « à l’image du quartier. » Les amoureux de papier, d’évasion et de belles histoires ne manquent pas une occasion de s’y arrêter. Un peu plus haut, on arrive sur cette petite place piétonne où trône la magnifique "Oasis d'Aboukir", surplombant la meilleure boutique de Paris, dont nous tairons le nom cette fois-ci. Et juste en face se tient le Lemon, un bar à jus venu du froid. Installé en 2016 à Paris après une première adresse à Reykjavik, ce havre de détox propose les meilleurs jus du quartier, ainsi que des smoothies rehaussés au Skyr - le Yaourt islandais - mais aussi des petits déjs, des salades, des gâteaux et des sandwichs. C'est notre lieu de réunion préférée, et vous si vous êtes de passage un jeudi matin, vous pourrez sûrement nous y voir discuter autour d'un Nice Guy (le jus phare du Lemon à base d'avocat) et d'un Skyr myrtille.

LE MEILLEUR BAR : LE HOPPY CORNER

Horaires : Lundi-Mardi 17h-00h / Mercredi-Vendredi 17h-02h / Samedi 14h-02h

La page Facebook

On adore : La carte changeante chaque semaine, et accompagner chaque bière d'un petit plat d'accras, une tuerie !

Rémy, fondateur du Hoppy

Rémy, fondateur passionné du Hoppy / crédits : heidingerjm.com

la devanture du Hoppy Corner dans le Sentier

La devanture du Hoppy / crédits : tendancesbiere.fr

tireuses hoppy corner

Les tireuses du Hoppy / crédits : planete-houblon.fr

Rue des Jeûneurs

On quitte la rue des petits carreaux pour tourner plus loin à gauche, vers la rue des Jeûneurs. Et on approche alors de Salatim, le nouveau resto de street food israélienne qui fait parler tout Paris, puis de Bambou, un resto Thai très chic, nickel pour un rendez-vous amoureux. Le premier est minuscule et cosy, le second est démesurément grand et joliment décoré, mais l'expérience gastronomique est dans les deux cas extra ! De l’autre côté de la rue : l’appartement Sézane, qu’on ne présente plus. Et puis, en remontant la rue du Sentier, le nouvel et superbe Hoxton Hotel. Chambres abordables, cuisine de qualité, et même cocktails testés et approuvés par l’auteur de ces lignes, testeur semi professionnel de Negronis.

devanture restaurant salatim

La devanture du Salatim / crédits : lestasters.blogspot.com

Intérieur restaurant le bambou

Le Bambou, restaurant asiatique au cadre fantastique / crédits : milkdecoration.com

devanture appartement sézane

L'appartement Sézane / crédits : sezane.com

intérieur Sézane

Le bel intérieur de l'appartement Sézane / crédits : sezane.com

LE MEILLEUR HÔTEL : THE HOXTON

Prix : Un très bon rapport qualité-prix, à partir de 99€ !

Le site

On adore : La déco incroyable des chambres, et le bar où on aime se réunir dans une ambiance cosy, et le service "à la cool" !

brasserie Hoxton

Rivié, la brasserie du Hoxton / crédits : thehoxton.com

Hoxton hotel paris 2 chambres

Les chambres du Hoxton / crédits : thehoxton.com

bar hoxton hotel paris 2

Le bar du Hoxton, cosy / crédits : thehoxton.com

Rue d’Aboukir.

Retournons sur nos pas, pour arriver sur la rue d'Aboukir. Il suffit de tourner la tête pour trouver en face du barbier de La Garçonnière, deux petites perles du quartier : les fameux cookies de Jean Hwang Carrant, puis la Cantine des Mamas, un petit bijou de world Food qui vous emmène, l’espace d’un dîner, de Dakar à Bombay. Vous reprendrez bien un peu de mafé ? 

Enfin, avant de reprendre le métro pour rentrer, tournons rue du Nil, pour découvrir l'une des rues les plus agréables de Paris pour les amateurs de cuisine. La présence du Frenchie et de sa cave, ainsi que les super commerces de bouche de Terroirs d’Avenir (Mention spéciale aux côtes de bœuf de la boucherie, testées par l'équipe), y sont pour beaucoup.

Ce premier aperçu vous a plu ? On vous donne rendez-vous bientôt pour découvrir d'autres lieux qui égaient notre quotidien dans la ville lumière. À très bientôt à La Garçonnière, sur l’e-shop, ou sur le Renard.

Jean Hwang Carrant cookies

Les ice-cream sanwiches de Jean, à tomber / crédits : luckymiam.com

la cantine des mamas restaurant

La cantine des Mamas / crédits : parispelemele.fr

Frenchie to go

Frenchie to Go, rue du Nil / crédits : lefooding.com