ribs porc barbecue Californie
Faire gentiment caraméliser sa viande sur des braises bien rouges d'un barbecue, c’est à la fois l’essence de l’été, et celle de la Californie. Ça tombe bien, on vous a préparé cette recette en direct de la plage d’El Capitan, sur la côte Ouest.

Si vous lisez avec attention ce magazine, vous allez très vite vous apercevoir que dans la partie gueuletons, nous ne suivons quasiment jamais à la lettre les recettes présentées au départ. Et nous avons nos raisons ! Une recette, c’est une base, quelques accords pour conserver l’esprit de la mélodie, mais la cuisine, c’est du Jazz ! On improvise, on s’amuse, et on teste. Rien de plus ennuyeux que la bouffe calibrée, le chimique parfait, l’osmose des saveurs disséquée au scalpel.

Libre et rebelle, la cuisine se dompte, parfois avec la rigueur d’un geste net, mais plus souvent avec la douceur d’un vieil amant. Pour les puristes du milligramme, les paranos de la température, et les malades de la texture, il y a la pâtisserie. Travail sensuel, la cuisine s’apprend en s’amusant. Et en termes de rigolade, on fait difficilement mieux qu’un barbecue et un gros rack de pork ribs sur la plage d’El Capitan, à quelques kilomètres de la vallée de Santa Ynez, en pleine Californie centrale.

Si vous n’avez pas suivi notre Road Trip, c’est ici, en quatre épisodes. Mais on vous remet l’ambiance rapidos : une table en rondins comme plan de travail, une grosse tente en toile de jute, un barbecue fabriqué avec un gros cercle de ferraille, du bois, de la viande, et le ciel de Californie qui balance toutes les couleurs du monde sur nos têtes ravies pendant que le soleil se couche. Avec une guitare c’est encore mieux, mais là on n’avait pas.

El Capitan Lodge Santa Barbara

Il y a pire comme camp de survie...

étude du livre

Étude attentive du livre de recettes, pour finalement apporter une bonne dose d'improvisation

Maintenant que le décor est planté, à la bidoche ! Car une belle viande messieurs dames, ça se travaille, ça se marine, ça se chérit… Un coup d’œil dans le bouquin « Cuisin’Situ », consacré à la cuisine des aventuriers, et nous trouvons rapidement une petite recette pour bichonner notre poitrine de porc (bien meilleure entière que les travers de porc découpés). Nous choisissons la version pour une cuisson au barbecue, et préparons la marinade, d’une simplicité déconcertante. De la sauce soja, du miel, de l’ail écrasé, un peu d’huile. Vous trouvez ça un peu simple ? Vous faites partie de ces types qui cachent la viande sous des décoctions trop savantes ? Faites confiance à la bête. Le goût est déjà là, vous ne faites que le révéler avec quelques exhausteurs bien choisis.

sauce soja

Quelques gobelets qui serviront de cul de poule, et on est parés pour la marinade.

La forme des côtes forme un parfait réceptacle pour la sauce qui s'imprègne

Une fois tout ça versé sur la viande, le plus dur est fait, il ne reste qu’à attendre un peu pour que tout ça marine gentiment. C’est le moment de s’ouvrir une bière. Puis deux, et même quelques autres. Ben quoi ? On est au camping, non ? Et puis, chacun ses travers (ce se sont pas les ribs qui diront le contraire). En vacillant, il est temps d’aller chercher du bois pour attaquer le barbecue. On allume avec un peu de papier, quelques brindilles en cône, puis on monte en diamètre pour former une petite tente au-dessus de la flammèche. Il est temps de réveiller le scout qui est en vous. À peu de choses près, on aurait pu récolter de l'amadou et des silex !

Ensuite, le concept est simple : plus il y a de bois, plus y aura de braise, et c’est ce qu’on veut ! Une fois votre bois consumé, on balance la poitrine entière sur la grille, un peu haut pour que ça ne brûle pas. Il va falloir y aller en cuisson un peu lente, piano, piano. Et n’hésitez pas à arroser régulièrement avec le reste de la marinade, sans en foutre partout sur les braises, au risque de rallumer les flames et de tout cramer. À la moindre flammèche, un remède allemand qui a fait ses preuves : on bouche sa bière avec un doigt, on agite la bouteille, et on dirige un mince filet sous pression sur la partie agitée du brasier. On se verrait presque faire une carrière chez les brasseurs-pompiers.

Et puis? Et bien, c’est cuit quand la viande commence à se détacher un peu. On peut planter un couteau pour vérifier, voire accélérer la cuisson en coupant un peu entre les os pour laisser passer la chaleur à cœur. Voilà, c’est prêt, c’est bon. Si tout va bien, vous n’êtes que trois, mais dans 5 minutes il n’y a plus rien. S’il reste de la bière, allez-y, sinon, ça passe bien avec un vin Californien aussi, parole de Renard !

bbq flammes
ingrédients
préparation à la frontale
barbecue en Californie

Ingrédients pour 4 personnes.

-  300g de viande de porc ou de poulet

- 2 cuillères de miel

- 3 cuillères de sauce soja

-1 cuillère d’ail en poudre ou pulpe d’ail frais (on préfère la 2ème solution)

- Un filet d’huile d'olive

 Préparation : 3 minutes

Cuisson : 15-20 minutes

découpe des ingrédients

Cuisson à la popote. Faire chauffer l’huile et y faire revenir la viande finement émincée. Ajouter l’ail et la sauce soja. Laisser évaporer. Ajouter le miel et laisser caraméliser à feu fort quelques instants.

Cuisson au barbecue. Préparer l’assaisonnement en mélangeant l’ail, la sauce soja, l’huile et le miel. Émincer finement la viande et l’assembler en brochettes. Mettre à mariner une dizaine de minutes dans l’assaisonnement. Cuire les brochettes 15 minutes sans toucher la flamme, en les retournant régulièrement.

Le livre : Comme si parcourir le monde à vélo ne leur suffisait pas en terme de défi mastoc, les deux auteurs de « cuisin’situ » ont en plus essayé d’adapter la cuisine de tous les jours à leur voyage.

On découvre ainsi comment faire du pain à la vapeur sur un réchaud au japon, une panna cotta tropicale en Thaïlande, ou des gnocchis express en Bolivie. Et tout ca avec deux trois gamelles de campeur, un couteau, et quelques épices de bases. Du grand art, assorti d’une multitude de conseils pratiques sur la pêche, la cueillette, et toutes les techniques de base du routard gastronome.

Livre de cuisine CuisinSitu
repas fini la nuit dans la nature Californienne

Vus dans cet article