Home > Recettes > La recette des Ribs de porc au barbecue

La recette des Ribs de porc au barbecue

Si vous lisez avec attention ce magazine, vous allez très vite vous apercevoir que dans la partie gueuletons, nous ne suivons quasiment jamais à la lettre les recettes présentées au départ. Et nous avons nos raisons ! Une recette, c’est une base, quelques accords pour conserver l’esprit de la mélodie, mais la cuisine, c’est du Jazz ! On improvise, on s’amuse, et on teste. Rien de plus ennuyeux que la bouffe calibrée, le chimique parfait, l’osmose des saveurs disséquée au scalpel.
Libre et rebelle, la cuisine se dompte, parfois avec la rigueur d’un geste net, mais plus souvent avec la douceur d’un vieil amant. Pour les puristes du milligramme, les paranos de la température, et les malades de la texture, il y a la pâtisserie. Travail sensuel, la cuisine s’apprend en s’amusant. Et en termes de rigolade, on fait difficilement mieux qu’un barbecue et un gros rack de pork ribs sur la plage d’El Capitan, à quelques kilomètres de la vallée de Santa Ynez, en pleine Californie centrale.

Ingrédients pour 4 personnes

  • 300g de viande de porc ou de poulet
  • 2 cuillères de miel
  • 3 cuillères de sauce soja
  • 1 cuillère d’ail en poudre ou pulpe d’ail frais (on préfère la 2ème solution)
  • Un filet d’huile d’olive
  • Préparation : 3 minutes
  • Cuisson : 15-20 minutes

Préparation

Valentin vous explique tout, pas à pas !

  • Marinade
    De la sauce soja, du miel, de l’ail écrasé, un peu d’huile. Vous trouvez ça un peu simple ? Vous faites partie de ces types qui cachent la viande sous des décoctions trop savantes ? Faites confiance à la bête. Le goût est déjà là, vous ne faites que le révéler avec quelques exhausteurs bien choisis.
  • Cuisson à la popote
    Faire chauffer l’huile et y faire revenir la viande finement émincée. Ajouter l’ail et la sauce soja. Laisser évaporer. Ajouter le miel et laisser caraméliser à feu fort quelques instants.
  • Cuisson au barbecue
    Préparer l’assaisonnement en mélangeant l’ail, la sauce soja, l’huile et le miel. Émincer finement la viande et l’assembler en brochettes. Mettre à mariner une dizaine de minutes dans l’assaisonnement. Cuire les brochettes 15 minutes sans toucher la flamme, en les retournant régulièrement.
    Notre conseil : plus il y a de bois, plus y aura de braise, et c’est ce qu’on veut ! Une fois votre bois consumé, on balance la poitrine entière sur la grille, un peu haut pour que ça ne brûle pas. Il va falloir y aller en cuisson un peu lente, piano, piano. Et n’hésitez pas à arroser régulièrement avec le reste de la marinade, sans en foutre partout sur les braises, au risque de rallumer les flames et de tout cramer. À la moindre flammèche, un remède allemand qui a fait ses preuves : on bouche sa bière avec un doigt, on agite la bouteille, et on dirige un mince filet sous pression sur la partie agitée du brasier. On se verrait presque faire une carrière chez les brasseurs-pompiers.
  • Et puis?
    Et bien, c’est cuit quand la viande commence à se détacher un peu. On peut planter un couteau pour vérifier, voire accélérer la cuisson en coupant un peu entre les os pour laisser passer la chaleur à cœur. Voilà, c’est prêt, c’est bon. Si tout va bien, vous n’êtes que trois, mais dans 5 minutes il n’y a plus rien. C’est le temps des barbeuc’, alors accompagnera avec une bonne craft beer bien fraîche, mais sinon un vin rouge corsé (Californie, Amérique du Sud ou Languedoc pour les chauvins) fera parfaitement l’affaire.
Étiquettes: