Le voyage touche à sa fin, mais avant de quitter la Californie, il nous reste encore à faire du vélo entre les skateurs de Venice, et à enchainer les verres dans le bar préféré de Jim Morrison.
pont Venice Beach
Muscle Beach, fitness et Gym sur la plage
Les voitures et maisons à Venice Beach

Imaginez une ville faite de maisons à deux étages, réparties sur une surface de la taille d’un État : c’est grand Los Angeles… c’est même vraiment très grand. Après deux jours à crapahuter dans les vignes de la vallée de Santa Ynez, l’arrivée dans une des mégalopoles les plus étendues d’Amérique provoque forcément un sentiment bizarre.

Mais avec un petit peu de hip hop West Coast de notre playlist spéciale Californie, on se met très vite dans l’ambiance, conduite fenêtres ouvertes et casquette à l’envers (qu’on remet assez vite à l’endroit pour ne pas avoir l’air trop cons). Notre destination : Venice Beach, où un appartement Airbnb nous attend.

C’est la fin de notre route sur la Higwhay 101, que nous quittons pour bifurquer vers Bel Air et West Los Angeles, avant de tourner en direction de Santa Monica. De là, plus qu’à suivre la plage, les palmiers, le ciel bleu, et les gens qui se baladent.

Vous avez manqué un article? 

Introduction

 Etape 1 : San Francisco

Etape 2 : Half Moon Bay - Santa Cruz

Etape 3 : Santa Ynez - Santa Barbara

Etape 4 : Venice Beach, Los Angeles

les rues ensoleillées menant à Venice Beach
Pas de doute, on est à Los Angeles

Venice Beach, à Los Angeles, c’est un monde à part. Dans une ville immense où tout se fait en voiture sur des autoroutes urbaines géantes, le quartier est un petit havre de paix. Un village même, où la vie se fait à pied ou en vélo, entre le boulevard Abbot Kinney, la plage, et les canaux. Un coin préservé, où les maisons semblent avoir été posées là par des post-hippies devenus millionnaires et spécialisés en décoration. Tout y appelle au « chill » : l’océan à deux pas, les constructions en bois, les arbres, le vent, les restaurants. Mais qu’on ne s’y trompe pas, Venice Beach n’est pas un camp de vacances pour fumeurs de joints, ses restaurants sont détente, mais chers, et nombre de stars du cinéma ou de la musique adorent y passer leurs soirées, ou même y vivre.

quelques stars résidant ou ayant résidé à Venice Beach

Côté plage, certes, c’est autre chose : une carte postale de la "coolitude" façon côte Ouest. On y trouve une longue grève de sable fin entrecoupée de baraques de sauveteurs, ambiance Alerte à Malibu, un ponton immense qui s’avance dans l’Océan Pacifique, des surfeurs comme toujours en Californie dès qu’il y a trois vagues, et bien entendu : des skaters. Car l’image la plus iconique du lieu, c’est son skatepark rempli à toute heure du jour de dizaines de « kids » enchaînant les figures dans ces bols de béton. Look parfait, planche tenue négligemment en main, et l’impression de poser les flips l’un après l’autre sans même y prêter attention… débonnaires. À quelques pas, des types en Roller dansent au son d’un ghetto Blaster, et une bande de culturistes enchaÎnent les exercices de musculation. Du soleil, un banc, des copains : la salle de gym parfaite en somme.

Basketball sous les palmiers de Venice
Muscle Beach

Sur la rue qui longe la plage, l’ambiance est plutôt au tourisme : des Californiens et des visiteurs venus du monde entier se baladent entre les musiciens et autres buskers, qui viennent rapper ou jouer de la guitare en plein air. Los Angeles est une ville de musique, et on ne compte plus le nombre de groupes qui viennent du coin. The Doors ou les Eagles côté légendes du Rock, NWA ou Snoop Dog pour le hip hop, ou encore les Guns & Roses et Rage Against the machine pour les amateurs de gros son… Bref, il y en a pour tous les goûts. Dernière particularité de Venice Beach : les « Cannabis clinics ». La weed est légale en Californie, pour peu que l’on se procure un petit mot du médecin. Un médecin spécialisé bien entendu, qui vous attends avec une casquette et des dreads dans son dispensaire ornée d'un tag floral au sens évident… Attention néanmoins, ne pas dépasser la dose prescrite !

Installé dans notre petit appartement à quelques pas de la plage, nous nous baladons dans le quartier, avant de nous rendre chez Linus Bike, sur Lincoln Boulevard, afin de rencontrer les fondateurs de la marque, et de les interviewer. Leurs créations ? Des vélos à l’allure rétro, inspirés des designs français des années 50 et 60. Sur leur site, la marque est résumée ainsi : « LINUS est le vélo utile pour la ville… Simple et fiable, mais avec une personnalité et un style qui vous font vous sentir dans un vieux film français…Vous êtes un peu à l’ouest à cause du vin que vous avez bu à midi, et peut être qu’au lieu de retourner au bureau, vous allez faire une sieste sous un arbre, nager dans l’océan, ou vous arrêter chez votre maîtresse. » Autant vous dire qu’avec un truc pareil, il n’en fallait pas beaucoup pour qu’on soit conquis, comme le prouve notre collaboration fructueuse avec Linus bikes tout l’été.

Skater dans le bowl de Venice
skater dans le skatepark de Venice
Soleil sur le skatepark de Venice, Los Angeles

Le soir venu, il est temps de craquer pour des Pizza au Take away de Gjelina, le celèbre restaurant situé sur le boulevard Abbot Kiney. Un dîner rapide enchainé de quelques bières dans un bar un soir de finale des Playoff (Match 3, Cavaliers VS Warriors, victoire de Golden State, ndlr) puis d’une fin de soirée au Hinano Café, un bar légendaire de Venice Beach que Jim Morrison fréquentait assidûment, et auprès duquel nous venons rendre un hommage éthylique satisfait. Comme nous sommes des gentlemen, nous ne raconterons pas le reste de la nuit. De là à en conclure que nous ne nous en souvenons plus…

Valentin porte un costume "Blandin & Delloy", une cravate Monsieur London et des lunettes Vuarnet

Skatepark Venice Beach

Mathieu porte une Chemise "champ de Manoeuvre", un tank top "Mavericks, un pantalon "Oxbow" et des Chaussures "Veja" sur un Vélo "Linus"

La boutique Aviator Nation, sur Abbot Kinney bvd, rue principale de Venice

Après la razzia chez Aviator Nation : marque "coup de coeur" de l'équipe ! À retrouver sur le site et en boutique.

Dans les rues de Venice : Looks complets à retrouver à La Garçonnière ou sur le site.

C’est désormais la fin du voyage, et quelques heures plus tard, nous reprenons place à bord d’une compagnie à bas prix qui nous fait survoler l’Atlantique comme des poulets en batterie. Mais la semaine que nous venons de passer a été riche de rencontres, de paysages et d’aventures. Nous espérons que le récit de notre road trip vous a plu, et que vous avez pris quelques adresses pour un prochain séjour en Californie. C’était une sacrément bonne idée de lancer le magazine de La Garçonnière, non ? N’hésitez pas à nous faire part de vos avis dans les commentaires, ce projet commence à peine, et nous avons hâte de vous lire.

Bracelets "Gemini" et "Triwa", montre "Kapten & Son", vélo "Linus"

Pantalon Oxbow, Chaussettes motifs surfers "Royalties", sneakers "Veja", vélo "Linus"

Les Bons Plans de Venice

 

Le Sushi qui passe bien : Hama Sushi, 213 Windward Ave, Venice, CA 90291 (les Rolls au piment valent le coup)

Notre meilleure Pizza depuis très longtemps : Gjelina Pizza, 1429 Abbot Kinney Blvd, Venice, CA 90291

Un Bar Hawaïen très posé : Hinano Café, 15 Washington Blvd, Venice, CA 90292

La boutique Linus : 1817 Lincoln Blvd, Venice, CA 90291

La boutique Aviator Nation : 1224 Abbot Kinney Blvd, Venice, CA 90291

Cadillac et Valentin

T-shirt Aviator Nation et casque Sennheiser

Fitness girls sur la plage

Dernière pizza avant le retour en France.

MENTION SPÉCIALE
Un grand merci à Visit California, office de tourisme de Californie en France, pour leur aide dans la préparation de ce voyage.

Logo office tourisme californie

Et comme d'habitude vous souhaitez nous soutenir pour que ce blog continue, un simple like sur facebook, instagram ou une inscription à la newsletter nous fera déjà grand plaisir !